France, Normandie

PINGOUI>3

Pingoui>3
 
 
Novembre 2012 Je reviens du festival du carnet de voyage, riches en émotions et en rencontres.
« L’aventure commence à la sortie du métro » ou l’on peut trouver l’inspiration au coin de sa rue c’est mon crédo je l’ai répété des milliers de fois pendant ces trois jours (environ 10 000 visiteurs d’après les organisateurs)
Nous les artistes le savons bien pourtant, l’habitude recouvre l’inspiration d’un voile, d’un écran. Ouvrons les yeux à ce qui nous entoure, là à nos côté il y a des gens formidables et des couleurs magnifiques.
Pourtant, une semaine après mon exposition à Clermont Ferrand, en fin d’après-midi, je traverse Gisors avec mes adolescentes.
Une habitude, j’utilise cette route plusieurs fois par semaine, les courses, le conservatoire, le lycée et les rendez-vous café avec les copains artistes.
Et là devant moi au feu rouge :
-« … Hey, les filles vous avez vu …
-Quoi ?
-Là
-Quoi ?
-En face sur le mur.
-Mam c’est là depuis longtemps
– j’avais jamais fait attention … tu sais ce que c’est ? Qu’es ce que cela veut dire ?
-C’est Pingoui<3 ! T’as jamais fait gaffe … y’en a toute une bande dans Gisors. »
Une bande de pingouin dans Gisors ALORS LA !
Demi-tour ! je sors l’appareil photo et je pars à la chasse aux pingouins Gisorsiens, obligée, mes filles se marrent : » et Allez un tour gratuit dans Gisors ».
Parce que, justement il y a dix jours, au festival du carnet de voyage, le stand à côté du mien se tenait Jean Pierre AUZIAS. Jean Pierre vit à Uummannaq et il nous a raconté sa famille, sa banquise, ses chiens, sa maison, ses amis, leurs coutumes. Il y organise des ateliers d’arts plastiques pour les enfants et les jeunes esquimaux, et veut faire un musée.

Laisser un commentaire