partageons, sketchers

BALLOTS ENTRE COPINE

invitée dans le pays d’Auge,
petite initiation des copines à l’aquarelle.
les copines que je connais déjà et celles que je connais depuis hier. Mais l’amitié n’attends pas les années.
En tout cas un bien chouette moment à observer le champ d’à côté avec:
– trois filles bien super chouette,
– deux pinceaux
– une belle matinée

à deux pas de la tablée ou nous attends une délicieuse côte de boeuf.

  le panneau attention travaux apporte du rouge et de l’orange à ce champ de blé coupé cuit par le soleil  

  Un premier plan: les poteaux et les barbelés à l’ombre des arbres qui encadrent le champ   

  Une composition à l’horizontale avec trois tranches: – Le champs de blé ocre clair – La bordure d’arbres verte – Le ciel azur traversé par les nuages   

Une composition axée sur le dynamisme de la diagonale. Une très jolie profondeur    

  Une belle lumière se dégage de cette aquarelle, elle fait ressortir le premier plan.      

ça fourmille, ça s’enroule, ça tournicote. Ce qui me plait dans cette aquarelle c’est ça vitalité, elle donne envie d’aller se rouler dans les champs.   

  J’ai voulu soutenir la composition en aidant le trajet du regard avec le rouge du panneaux de circulation.      étonnant n’est ce pas les différences d’interprétations de chacune. « On ne peux pas aller à l’encontre de ce que l’on est »  J’ai pu constater tout au long des ateliers, interventions scolaires et stages que j’ai pu animer, que l’on dessine comme l’on est. si l’on est triste, gaie, optimiste ou… cela transparaît dans l’oeuvre. Le spectateur le ressent.
c’est tout l’intérêt de la peinture, car si la photographie utilise le même vocabulaire et la même grammaire, elle n’a que des outil technique pour donner à ressentir. Alors que le peintre n’a, en quelques sorte, qu’a se laisser faire par lui même.  

Un grand merci aux copines 

un instant magique fait de sourires, de bonnes humeur, de franches rigolades, de « chamalos » grillés au feu de camp, de siestes aux soleils, et de découvertes. 

Laisser un commentaire