France

Uckange

A l’Est à la frontière avec L’Allemagne. Je découvre une terre de sidérurgie laissé à l’abandon. Des masses rouilles et grises de dressent dans le paysage.
Ce sont des poésies de couleurs pour peintres.
Je ne peux pas approcher pour faire les photographies comme je voudrais, je tourne autour, mais je ne suis pas satisfaite du cadrage.
Une énorme grippe m’oblige à rentrer plus tôt que prévu.
De retour à la maison quand je regarde les quelques images et leur qualité, je suis déçue car je n’y retrouve pas l’inspiration.
Elle reviendra (l’inspiration) quelques années plus tard, comme quoi il faut prendre le temps de regarder à nouveau, on voit les choses de manière différentes.

 

Laisser un commentaire