France, Pays de Bray

UNE JOYEUSE BANDE DE COPINES

Une joyeuse bande de copine Une visite à l’asinerie     C’est une sortie organisée, je préfère de loin partir à l’aventure et être libre d’aller où bon me semble. Une fois n’est pas coutume. Me voici donc dans le bus pour aller rendre visite aux ânes et ânesses.  C’est une sortie qui s’adresse aux familles, mais il y a peu d’enfants, surtout des retraités, pourtant nous sommes mercredi.  

Nous avons en avons vu quelques-uns, je veux dire des ânes, bien sûr, parce que le bus est plein, quinze pour être exact, dans une ferme au fin fond du pays de Bray. Pas de quoi  « fouetter un chat » ou « casser trois pattes à un canard ».  Je ne m’attarderais donc pas sur les bestioles aux grandes oreilles. J’irais faire une petite visite à l’asinerie du Vauroux de l’avis de tous il y en a bien plus de choses à voir.   Par contre, avant même que le chauffeur s’installe, « Il est gentil Denis »,  il y avait une belle ambiance dans le bus. –          Je garde la place de Lulu » parce qu’il faut le savoir il y a Lulu et Lulu, nous attendons donc Lulu et Denis le chauffeur. –          Au fait Arlette ? –          Ben non ! non ! elle avait dit non.

L’animatrice arrive et dès son arrivée de grands bonjours fusent entre les sièges. Sévérine doit donner de la voix pour se faire entendre. –          Avis à tout le monde comme nous serons moins bêtes ce soir, j’ai préparé un petit questionnaire, que je vais vous  distribuer. Si vous répondez bien vous gagnerez … un âne. Rires –          N’oubliez pas de noter votre nom et votre prénom en haut que je puisse vous rappeler si vous avez gagné.   –         

– Elles sont là, arrête-toi, mais arrête-toi

– Attend Huguette, ce n’est pas une voiture que j’ai, il faut bien que je me gare.  

Pour remplir le questionnaire, les portables s’allument, la fée internet à toute les réponses

–  C’est bizarre que toi ça passe et pas moi.

– Tu as la 4G Ginette ?  

– Bon ben il y a plus d’ânes au Vauroux, ça ne valait pas le coup d’aller si loin.

– Moi je viens parce que l’on est ensemble, c’est le plus important.

– Moi, c’est pour voir mes copines … le reste …  

– Ben si, vous sortez sans moi le dimanche

– C’était un thé dansant familial

– Faut bien rigoler

– T’as trop dansé avec mon  mari

– Ben  heu Arrêtez de dire ça heim!

– Mon mari il ne m’a rien dit

– Mais ARRÊTEZ de dire ça

– Faut bien rigoler

– Ca fait du bien de danser

– Hey les filles le prochain thé dansant moi je veux bien venir danser avec vous

– Vous allez voir les beaux mecs qu’il y a là-bas. Ils sont tous célibataires, mais bon il faut bien choisir ». Dit la fameuse Lulu qui à 82 ans et que tout le monde attendait tout à l’heure avec impatience.

– On est mal payé, mais qu’est-ce qu’on rigole bien, maintenant qu’ils nous ont baisé la CSG., Ils sont heureux les retraités.

– Faut bien rigoler. »  

Et comme on était en avance, nous avons été boire un coup chez Martine, histoire de continuer à nous dire des bêtises.

– Denis, tu nous arrêtes chez Martine.  » il est gentil Denis ».

J’attends avec impatience de retrouver cette joyeuse troupe pour le thé dansant du samedi soir.

Laisser un commentaire