France, Pays de Bray

LE SILENCE, LE CIEL ET L’AQUARELLE

Le silence le ciel et l’eau

C’est le printemps ou presque. Enfin pas de quoi sortir la chaise longue, non plus ! Je mets donc la sacoche dans la voiture et m’en vais explorer les petites routes  longeant la boutonnière. La boutonnière, je pense que seulement les initiés et les locaux comprennent de quoi je parle. C’est juste NOTRE spécificité géologique reconnue internationalement,  si si INTERNATIONALE messieurs dames.   La lumière de cette fin mars est magnifique, à défaut d’être chaleureuse, il fait encore un peu frisquet.  

Je gare donc la voiture entre Saint-Aubin en Bray et Auneuil devant une cabane des champs, pas vraiment une cabane plutôt un abri à vaches. Vous savez, ces endroits où la tôle rouillée finit par être percée laissent passer les nuages. Ou ce qui devrait être un toit est maintenu par un enchevêtrement de poteaux et de barres de fer.  Les abris qui laissent pousser la végétation, où l’ombre joue avec le ciel et la rouille.   Et puis après l’observation des formes et des couleurs, viens la peinture et le silence.  Les nuages passent et le silence se fait tout autour de mes pinceaux. Le temps s’écoule à la fois tout en douceur et assez vite pour que je ne me rende pas compte qu’il passe et que l’après-midi se termine. Comme si le temps s’arrêtait de fonctionner pour me transmettre le silence des champs.   Le ciel brayon est une danse entre l’eau et la lumière. Voilà qui va parler aux aquarellistes. Les vents nous apportent toutes les nuances allant du bleu au gris de Payne. Le ciel changeant modèle le paysage au gré de ses humeurs, mettant en lumière tour à tour les différents verts des champs printaniers, les ocres de la terre ou la craie blanche des larris.

Pour en savoir plus http://www.apprends-moi-le-paysage.fr/article2.htmlhttp://www.normandie.developpement-durable.gouv.fr/IMG/pdf/la_boutonniere_du_pays_de_bray.pdfhttp://picardie.media.tourinsoft.eu/upload/FicheRando-Boutonniere-du-Pays-Bray-2.pdfwww.ot-paysdebray.fr/fr/telechargements/category/5-paysages?download=24…pb

SILENCE – SKY – WATERCOLOUR

It’s almost spring. But not yet time to have a lounge chair outside So, I put ma bag in the car and I am off to explore the little roads along La Boutonnière*. La Boutonnière, I believe no one but the initiates and the natives can understand what I am talking about. This is our geological specificity, INTERNATIONNALY known, yes ladies and gentleman, INTERNATIONALLY.

The light of this end of march is magnificent if not warm, it is a bit chilly. I park the car in Ons-en-Bray, in front of a field hut rather a cow’s shelter. You know, these places where the metal sheet is so worn out that there are holes in it, so that the clouds can be seen through it. Where what is supposed to be a roof is held in place by poles and iron bars. A shelter that leaves plants to grow inside, where the sky play with the rust and where instability holds the plates.

When observation of forms and colours is over, come silence and painting. The clouds go by, calm come all around my brushes. Time runs out smoothly but quick enough for me to ignore that it goes by and that it is already the end of the afternoon. As if time would stop running to hand me up silence.

The Brayon sky plays a dance between water and light. This is to talk to the watercolorists. Winds bring us shades from blue, from Cyan to Payne’s grey. The changing sky shapes the landscape, lightening, one after another, the different greens of the spring fields, the ochre of the ground or the white of the larris.

Laisser un commentaire