France, Pays de Bray

ROUGE

Le Coquelicot

Robert DESNOS Recueil : « Chantefleurs »

Le champ de blé met sa cocarde Coquelicot.

Voici l’été, le temps me tarde

De voir l’arc-en-ciel refleurir.

L’orage fuit, il va mourir,

Nous irons te cueillir bientôt, Coquelicot.

Leur tache rouge orangé parsème le talus de la nationale qui m’emmène là-bas.

Mon esprit divague, me parlant à moi-même*. Nous n’en voyons presque plus, aujourd’hui. Il paraît que c’est à cause des pesticides Tout comme les papillons blancs de notre jardin, ils ont disparu, petit à petit au fil des ans. J’aimerais bien, en retrouver, en pays de Bray.

Rouge, orange sur fond de verdure, complémentarité des couleurs, cela peut faire une composition presque abstraite, c’est intéressant. Ils sont le symbole de l’été, mais aussi malheureusement des soldats de la Première Guerre et maintenant de l’écologie. Et hasard, enfin, le véritable hasard existe-t-il ? En allant peindre un champ de lin (quelquefois, il y a urgence le lin ne reste pas fleuri très longtemps), caracolant et brinqueballé dans ma vieille voiture sur les chemins de terre, à travers champs, pour choisir mon point de vue. C’est pas facile la vie d’artiste*, et cela n’a l’air de rien, mais choisir un point de vue c’est déterminer un cadrage, donc pré-évaluer ce que sera l’aquarelle. Pardon, pardon, je divague. Qu’est-ce que vous en avez à faire du comment je fais. En allant peindre un champ de lin sur ma gauche, je découvre un champ de coquelicot sur ma droite. Rouge, rouge, rouge du premier plan à perte de vue.   Mes petites sorcières sont là*. D’utiles sorcières, car elles endorment les petits enfants, afin que leurs parents soient tranquilles.     *Ne riez pas, je me parle tout haut en plus, c’est le résultat de l’isolement de l’atelier qu’il soit à la maison ou dans les champs.  Mais je vous le jure je ne radote pas encore, du moins de l’espère.

* Bien sûr que si, c’est un métier passionnant.

* dans son dialecte hollandaiskollenbloem (bloem = fleur, kol = sorcière)   Pour en savoir plus 

4 réflexions au sujet de “ROUGE”

  1. Suite….je viens de vous revoir au bec helloin….avec la chaleur du moment, faudra sy habituer….et compris la difficulté de faire une démo !!Je vous ai promis de laisser un p'tit commentaire, c est chose faite. Au plaisir de vous retrouver.Continuez vos textes élogieux sur le pays de Bray, votre façon de faire passer le message, une région que j ai bien connue dans mon enfance, et qui fut délaissée, par manque de faire connaître ses attraits. Une région de passage ignorée des touristes.Au plaisir de vous revoirMartine

Laisser un commentaire