Sérifontaine
France, Pays de Bray

SERIFONTAINE

Passage piéton

Lorsque l’on entre dans Sérifontaine en suivant la D915, rien ne donne env

Lorsque l’on entre dans Sérifontaine en suivant la D915, rien ne donne envie d’y faire une pause. Et bien, moi je vous conseille de la faire. Ouvrez les yeux une magnifique et surannée publicité peinte se laisse décrépir au fil du temps. Des Trolls allongent leurs branches devant les voies de la gare. La gare qui n’ouvre plus. Des maisons qui enjambent de minuscules et romantique ruisseaux.   Ce village dissimule un passé très riche : néolithique, mérovingien, fortifiée par les Ducs de Normandie et attaquée par Richard Cœur de Lion, défendue par les Bourguignons et attaquée par les Anglais. Mais ce qui est encore plus visible c’est son passé industriel avec les barons du cuivre, du zinc et de l’aluminium et aussi avec les Pianos Kriegelstein dont je vous ai déjà parlé. Cette histoire industrielle explique les alignements de petites maisons d’ouvriers. La friche industrielle de l’ancienne usine Tréfimétaux. Vous savez, je pense, combien j’aime les peindre. Les locaux ont été louer à des artisans et autres associations, malheureusement une grande partie des lieux ont brûlé au début de cet hiver.

ie d’y faire une pause. Et bien, moi je vous conseille de la faire. Ouvrez les yeux une magnifique et surannée publicité peinte se laisse décrépir au fil du temps. Des Trolls allongent leurs branches devant les voies de la gare. La gare qui n’ouvre plus. Des maisons qui enjambent de minuscules et romantique ruisseaux.   Ce village dissimule un passé très riche : néolithique, mérovingien, fortifiée par les Ducs de Normandie et attaquée par Richard Cœur de Lion, défendue par les Bourguignons et attaquée par les Anglais. Mais ce qui est encore plus visible c’est son passé industriel avec les barons du cuivre, du zinc et de l’aluminium et aussi avec les Pianos Kriegelstein dont je vous ai déjà parlé. Cette histoire industrielle explique les alignements de petites maisons d’ouvriers. La friche industrielle de l’ancienne usine Tréfimétaux. Vous savez, je pense, combien j’aime les peindre. Les locaux ont été louer à des artisans et autres associations, malheureusement une grande partie des lieux ont brûlé au début de cet hiver.

When you enter Sérifontaine following the D915, nothing invites you to take a break. Well, believe me, you must have a look around!

Open your eyes: a wonderful and outdated painted advertising which is fading along the years.

Trolls* extend their arms before the tracks of the station. The station that does not opened any longer.

There are houses stepping over small and romantic streams.

On the other hand, the village has a very rich history: Neolithic, Merovingian, fortified by the dukes of Normandy and besieged by Richard Coeur de Lion, under the protection of Burgundians.

Its industrial past can still be seen with the copper, the zinc and the aluminium barons. And with also the Kriegelstein pianos manufacturers and the Rellumix dump.

This industrial past make you to understand the worker little houses.

Not to forget the old Trefimataux manufacture whose premises have been rented by craftsmen and other associations. But a large part of the place burned during the 2019 winter.

Laisser un commentaire