Non classé

La danse de l’ombre

« la danse de l’ombre » aquarelle 56×38

Je n’ai rien recomposé dans cette aquarelle « la danse de l’ombre », une fois n’est pas coutume.

Parce que dès que j’ai vu ce paysage de ville, j’ai su que je le peindrai.

Les ombres de l’arbre majestueux qui dansent sur la carrosserie de cette voiture vintage américaine, c’était juste un enchantement.

J’ai l’habitude de dire que l’on peints les ombres pour montrer la lumière. C’est ce que j’ai tentée de faire avec cette peinture. Ce fût un peu comme un puzzle. Un jeu entre la clarté et la pénombre.

Derrière la voiture des hommes s’abritant du soleil pour jouer au domino Cubain, comme presque partout dans l’ile de Cuba, sport nationale ?

Cet arbre qui nous a protégés du soleil trop chaud, le temps que nous fassions notre croquis de l’église Santa-Ana. Tout droit sortie d’un Western Spaghetti.

Trinidad est la ville la plus visité de Cuba après la Havane. Cela tient

Pour en savoir plus Une autre aquarelle de Trinidad

Laisser un commentaire Annuler la réponse.