vitrail
Non classé

MAYA REICH

Traduction anglaise Christine Béthune en fin d’article

Vitrail

Qui dans son enfance n’a pas soufflé sur un pistil de dent-de-lion* ?

Qui n’a pas admiré les éclaboussures des vitraux sur les dalles des cathédrales ?

Qui enfant n’a pas bondi de flaque de couleur en flaque de couleur, « si tu rates le crocodile va t’attraper  … perdu » ?

 Maya nous transporte  nous les adultes, vers nos joies d’enfants. Elle nous transplante dans nos souvenirs espiègles. Elle nous reconduit auprès des jeux puérils mais non moins sublimes.

Pour notre plus grand plaisir ce gamin le rêve devient Œuvre grâce au talent de Maya Reich.

La nature devient sous son art transparence sensible, transport vers celui ou celle que nous avons été,

Maya a fait appel au « éne veudoése »*,  pour disséminer dans les airs les gaines transparentes.

Armé de plomb et d’étain, de coupe verre et de fer à souder,  le travail de Maya se fabrique avec la transparence des couleurs.

Une poésie de formes tout comme Maya est une poète de la lumière. 

Alors les copains et les copines venez souffler sur les dent-de-lion de maya.

  • Pissenlit Dentdelion pour les connaisseurs
  • Éne veudoése : un tourbillon de vent (l’été)  

https://www.mayareich.com/http://www.bray-art.fr/artiste-maya-reich/http://www.bray-art.fr/agenda-programmation/

MAYA

Who, during his childhood, did not blow onto a dandelion* pistil?

Who did not admire the splashes of the stained glass windows on the pavement of the cathedrals?

Who did not, as a child, jump from puddle to puddle, ‘’if you miss it, crocodile will catch you! Lost!’’ ?

With Maya we are travelling, we adults, towards our joys as children. She transports us to our playful memories. She drives us back to our childish but marvellous games. To our greatest pleasure as a child, dream becomes an artistic work thanks to Maya Reich’s talent.

Thanks to her art, nature becomes sensitive transparency, travel towards who we were.

Maya calls ‘’éne veudoése*’’ to hide transparent sleeves in the air.  Armed with tin and lead, with glass cutter and soldering iron, Maya’s work is made of colours’ transparency.

The poetry of shapes just as Maya is a poet of light.

So, my dear friends just come along for blowing the Maya’s Dandelions …

* Dandelion for the specialists;

* Ene veudoése: a whirlwind during the summer season.

Maya REICH

Laisser un commentaire Annuler la réponse.